NUIT DU DOC’

Nuit du vendredi 27 au samedi 28 novembre 2009
A l’Atelier des Canulars (Lyon 7e)
M° Saxe-Gambetta
De 21h30 à 6h
Sur place : petit dej’ et soupe à l’oignon
Entrée : Prix libre

Les Inattendus organisent cette année leur Nuit du Doc’, une nuit entière de films documentaires, en résonance avec le Mois du Doc, manifestation nationale destinée à promouvoir le cinéma documentaire.

Ce programme nocturne de films documentaires que nous vous proposons est extrait des différentes éditions du Festival Les Inattendus.

Il ne s’agit cependant pas d’un vrac plus ou moins hasardeux. D’un film à l’autre des thématiques se dessinent où se frôlent des histoires de familles, des histoires de travail, des histoires d’amour et de révolte… Un entrelacs de récits qui se joue de la fiction et du réel et dessine les pleins et les déliés d’une rêverie que nous voulons partager avec vous.

Avec des films de Chantal Briet, Pierre Merejkowsky, François Lathuillière & Matthieu Bonnet, Maud Martin, Mohamed Ouzine & Ahmed Berka, Jean Riant, Studio de Sculpture Sociale, Jan Peters, Roger Deutsch, Laurence Hartenstein, Daniela De Felice, Christophe Guérin, Johanne Pigelet, Jean-Luc Dang, Laureen Wojcieckowski, Chris Dejusis, Pauline Horovitz, Zhenchen Liu, Amy Carroy (La Famille Digitale), Ben Rivers, Franck Lecardonnel (Sans Canal Fixe), Anne Chabert, Aline Moens & Réjane Hallet (Atelier Graphoui), Adams Sie et Olivier Fouchard.

Le Programme

  • Scandale
  • François Lathuillière & Matthieu Bonnet
    2007, France/Maroc, 13 min
    Mohamed Essoudani, surnommé Scandale, est marchand de poissons à Casablanca. Entre le marché aux grossistes près du port, à l’aube, et son étal de fortune dans son quartier d’Oulfa, l’homme se raconte : son métier, les éternels problèmes d’argent, sa vie de célibataire et son mariage prochain, ses anciens démons et son amour pour la mer.

  • L’indépendance
  • Maud Martin, Mohamed Ouzine & Ahmed Berka
    2006, France, 6 min
    Une rencontre dans la montagne algérienne.

  • Eloge de la perruque
  • Jean Riant
    1981, France, 20 min
    Un ouvrier, mécano-soudeur, fabrique des mobiles, des stabiles, avec la matière première de l’entreprise et sur son temps de travail… Il « perruque ».

  • Chez Sacha
  • Christophe Guérin
    2006, France, 1 min 44s
    Chez Sacha, chausseur chic, une jeune fille au pair essaye une paire de bottes jaunes, mais le vendeur n’est pas très concentré, car il entend des voix.

  • Plastik(s) du travail
  • Studio de Sculpture Sociale
    2007, France, 25 min
    Formes vidéo dans lesquelles les personnes mettent en scène elles-mêmes leurs expériences de l’emploi.

  • Wie ich eine freier Reisebegleiter wurde (Comment je suis devenu guide de voyage)
  • Jan Peters
    2007, Allemagne, 15 min
    Ce documentaire expérimental explore avec un humour décalé les états d’âme d’un créateur de start-up, pris entre la « génération stagiaires » et le nouveau régime d’aide sociale Hartz 4 en Allemagne. Une histoire de rescapés à l’aéroport de Francfort qui prend le pouls de l’Etat-Providence agonisant.

  • Alimentation générale
  • Chantal Briet
    2005, France, 84 min
    A la cité de la Source à Epinay sur Seine, le dernier commerce au pied des tours est menacé par le délabrement et par nouveau plan de restructuration urbaine. Dans cette petite épicerie, on échange plus que des marchandises. La réalisatrice filme pendant 4 ans les relations d’Ali avec ses clients et son voisinage.

  • Mario makes a movie
  • Roger Deutsch
    1987/2004, Etats-Unis, 11 min 42s
    Comment faire des images dans une institution pour handicapés ? Le texte, les images, la musique et les dialogues se croisent pour nous conduire sur un chemin où il est question de vérité, de beauté, de réalité et de la création intuitive d’images. Celles de Mario sont souvent douloureusement belles.

  • Dead people
  • Roger Deutsch
    1983/2005, Etats-Unis, 18 min 34s
    Blues. Portrait de Frank Butler, un personnage haut en couleurs qui vit dans une petite ville sur le déclin quelque part en Amérique. Son histoire se dévoile petit à petit, tel un lointain message abandonné sur un répondeur. Tourné en 16mm noir et blanc il y a plus de 25 ans, les images, et l’histoire, ont été revisitées par l’auteur.

  • L’œil du trotteur
  • Laurence Hartenstein
    2000, France, 23 min

    Un camp d’entraînement de chevaux de course où l’animal est sollicité dans son corps jusqu’à l’absurde.

  • Coserelle
  • Daniela De Felice,
    2000, France, 10 min
    Travail de deuil, lettre au père, petit film d’adieu.

  • Libro
  • Daniela De Felice
    2007, France, 19 min
    « Pise, Italie. Guglielmo, mon grand-père, a adhéré au parti fasciste pendant les années 30. Par la suite il a gardé un gros dossier noir où il a noté pendant 50 ans, entre autres, les fautes de ses enfants et petits-enfants. »

  • L’Armoire de mamie
  • Laureen Wojcieckowski,
    2005, France, 5 min
    Dyptique super 8. Une armoire ouverte révèle les secrets d’une vie.

  • Farah Diba cut
  • Chris Dejusis
    2007, Suisse, 11 min
    Soirée de famille légèrement mélodramatique où l’on décline sous toutes les variations des histoires de cheveux et de coiffures.

  • Myotis myotis
  • Pauline Horovitz
    2008, France, 6 min 15s
    Portrait sonore de quelques habitants du Muséum d’Histoire Naturelle de Bourges, hommes et bêtes.

  • Under construction
  • Zhenchen Liu
    2007, France, 10 min
    Un plan-séquence à travers la destruction d’un quartier de Shanghai composé de photos animées et de vidéos documentaires

  • Pour l’empire
  • Amy Carroy
    2007, France, 27 min 33s
    Le bourdonnement d’un néon défectueux. Le bruit des camions qui se répercute contre la tôle. L’écho, le vide. La lumière blafarde des écrans de télésurveillance. Le tic-tac de la montre qui emplit la pièce. Le silence, l’attente. La solitude du veilleur de nuit.

  • Astika
  • Ben Rivers
    2006, Grande Bretagne, 9 min
    Astika vit depuis 15 ans dans une ferme délabrée, envahie par les mauvaises herbes, sur une île du Danemark. Maintenant il est contraint de partir. Ses voisins préfèrent des gens plus rangés.

  • Greenhouse
  • Ben Rivers
    2007, Grande Bretagne, 2 min
    Portrait d’une serre laissée à l’abandon depuis 20 ans.

  • The coming race
  • Ben Rivers
    2006, Grande Bretagne, 5 min
    Un soupçon de mystère enveloppe ces images, développées à la main, de cohortes d’alpinistes en direction de… mais enfin, où vont-ils ?

  • This is my land
  • Ben Rivers
    2006, Grande Bretagne, 14 min
    Portrait de Jake Williams, qui vit seul au beau milieu d’une vaste forêt en Ecosse. Il a de multiples activités et ne jette pas grande chose. Mandoliniste accompli, son compost est d’un âge respectable. Sa sensation du temps est étrangère à celle de la plupart de ses contemporains.

  • La journaliste et l’objet
  • Franck Lecardonnel (Sans Canal Fixe)
    2001, France, 4 min 08s
    L’écrivain-scénariste Jodorowsky interviewé par une journaliste de France 3 Région Centre.

  • Le RMI c’est la vie avec un point d’exclamation à la fin
  • Pierre Merejkowsky
    1999, France, 45 min
    C’est à partir de la vie personnelle de l’intervieweur que l’interviewé s’exprime. Nous ne voulons pas de l’argent, nous voulons du travail.
    Il faut s’assumer. Je dois m’assumer. Nous devons tous nous assumer. L’État n’a aucune raison de nous assumer. La Liberté de l’Homme et de la Femme passe par son Indépendance. L’Indépendance dépend du Travail. Un Homme ou une Femme qui ne travaille pas ne peut pas s’assumer. Une Civilisation qui est incapable de s’assumer n’est plus une Civilisation. Une Civilisation d’assisté n’est plus une Civilisation. Je ne travaille pas. Je n’exerce pas de profession. Je suis un assisté. Je dois me prendre en charge. Ma liberté personnelle dépend de ma propre prise en charge. Je ne travaille pas. Je ne suis pas enfermé par des forces répressives. La société ne me réprime pas. La concierge ne me réprime pas. Les citoyens ne me répriment pas. Les Services Secrets ne me surveillent pas. Les Services Administratifs de la Mairie ne me répriment pas. J’ai le droit de commander un café crème. J’ai le droit de manger des gâteaux. J’ai le droit de manger de la soupe. J’ai le droit de dire “je t’aime”, j’ai le droit de dire “je ne t’aime plus”, j’ai le droit de me réveiller, j’ai le droit de me déplacer entre les immeubles de mon quartier, de ma ville, de mon pays. Je suis libre. Je suis libre de ne pas m’assumer. Je suis libre de m’assumer. Vive la Liberté.

  • Childhood
  • Johanne Pigelet
    2006, Suisse, 3 min
    Childhood évoque l’univers léger et clos de l’enfance à travers le regard d’un adulte. L’instant est figé dans le mouvement, ce qui lui confère une dimension onirique et atemporelle.

  • Childhood #1
  • Johanne Pigelet
    2006, Suisse, 4 min
    Childhood #1 est la concrétisation filmique d’un sentiment de nostalgie. Le détail d’un manège de fête foraine nous plonge peu à peu au coeur d’un souvenir qui, parce qu’il est filmé de manière subjective, amène le spectateur à l’identifier comme sa propre réminiscence.

  • Childhood #2
  • Johanne Pigelet
    2006, Suisse, 3 min
    Les fillettes de Childhood #2 ont une aussi grande capacité que la caméra qui les épie à s’immerger dans la fiction qui leur est proposée. Un voyeurisme sous forme de mise en abîme inquiétante et suspendue.

  • Pitou, la perle de New Bell
  • Anne Chabert
    2003, France, 7min
    Pitou, jeune fille issue d’un quartier très populaire de Douala au Cameroun, suscite le respect et l’étonnement après avoir été reconnue meilleure joueuse dans un tournoi de football masculin. Symbole d’espoir pour tout un quartier, Pitou voudrait devenir une star mondiale du football.

  • D’une rue l’autre
  • Aline Moens & Réjane Hallet (Atelier Graphoui)
    2000, Belgique, 44 min
    Bruxelles, Dakar, Tunis, des enfants jouent à faire des films : pistes à suivre, signes, énigmes… des bouts de vies à capter au passage
    Des jeunes parcourent leur ville. D’une rue à l’autre. C’est une autre vie. Tu suis quelqu’un dans la ville et tu te trouves dans une autre ville. Une ville faite des rues de Tunis, de Bruxelles et de Dakar. Est-elle imaginaire?

  • Sans-Titres
  • Jean-Luc Dang
    2006, France, 11 min 17s
    « Il s’est écoulé environ 5 mois après les émeutes. Je suis rentré chez moi à Châlon-sur-Saône après une longue période d’absence. Comme d’habitude je n’y resterais que quelques jours. Juste le temps de prendre quelques clichés et rendre visite à de vieux amis. Avec le temps j’ai toujours continué de prendre des photos tous les jours pour mon journal photographique. Ce journal, je n’ai jamais vraiment réussi à lui donner un nom alors finalement je l’ai appelé Sans-Titres… »

  • Oumy et moi
  • Adams Sie
    2006, Sénégal, 27 min
    ” Oumy est une jeune fille albinos. C’est en me rapprochant d’elle et en passant du temps avec elle que j’ai compris qui elle était. Grâce à elle, j’ai changé mon regard sur les gens. »

  • La promenade bleue
  • Olivier Fouchard
    199X/2006, France, 30 min
    Le film est muet et rapiécé en monochrome bleu. Il semble bien, une nouvelle fois, que cette balade à la montagne ne soit pas qu’un prétexte à l’abstraction aussi somptueuse soit-elle… Plutôt un conte pour enfant.

Sur place

Leave a Reply