Les Inattendus @ Festival des Cinémas Différents et Expérimentaux de Paris (CJC)

Jeudi 9 Décembre 2010 à 22h00
Les Voûtes
19, rue des Frigos – Paris 13e

ÉDITO – 12ème Edition du Festival des Cinémas Différents et Expérimentaux de Paris

Pour cette 12ème édition le Festival évolue à nouveau. L’individu, le film et le collectif, la structure.

Pour la première fois le Festival instaure une COMPÉTITION pour offrir au cinéma expérimental, comme pour le documentaire, la fiction ou l’animation un lieu exclusivement dédié aux films travaillant la forme, la recherche, l’essai et le mélange entre les genres et les supports.
Un Grand Prix, un Prix Spécial du Jury ainsi qu’un Prix et une Mention du Jury Presse seront décernés à l’issue du Festival.

33 films retenus sur plus de 700 visionnés; reflets d’un cinéma contemporain que nous vous proposons fait par des cinéastes résistants aux codes dominants qui ne renonceront jamais et qui inventent les formes du cinéma de demain.

Ce cinéma différent est aussi affaire de collectifs et d’associations qui se battent, tout au long de l’année, pour sa diffusion afin d’augmenter sa visibilité. Et, comme Paris n’est pas le centre de la France, quatre structures essentielles : HEURE EXQUISE! de Lille, LES INSTANTS VIDÉO de Marseille, MIRE de Nantes et LES INATTENDUS de Lyon viennent nous présenter leurs coups de cœur et parler de leur travail.

Une séance sur l’AUTOCENSURE en présence des cinéastes, des installations et des performances ponctueront cette semaine qui se clôturera par un ÉTAT DES LIEUX du cinéma expérimental en présence des associations et des cinéastes.

Bon Festival à tous et à toutes.
Bernard Cerf, directeur du Festival.

Carte Blanche aux INATTENDUS

Quand l’enfance inspire : collusions entre adultes et enfants, films entre fiction et documentaire, un fil entre l’enfance et sa perte, entre le jeu et là où il n’est plus possible de jouer.
Le programme que nous proposons est composé de films issus pour partie d’éditions passées du Festival Les Inattendus (Lyon), mis en écho avec quelques films d’ailleurs…

  • LA POUPÉE, Gianfranco Foschino
    [Chili, 2008, 5′]
    Une petite fille solitaire joue sur le pas d’une porte. Un geste cinématographique primitif, le cadre d’un instant.
  • TIGER ME BOLLIX, Moira Tierney
    [Irlande, 2000, 4′]
    Un film réalisé a la demande d’une bande d’enfants “du voyage”, vivant sur les docks du port de Dublin.
  • LE COQ ET L’HIRONDELLE, réalisation Collective avec Pilar Arcila & Jean-Marc Lamoure
    [France, 2008, 7′]
    Une fable sans morale réalisée par les enfants du quartier Montgrand à Marseille. À partir de bribes du quotidien, d’une chanson, et de diverses questions, ce film propose une variation poétique autour de deux oiseaux symboliques.
  • WHERE IS ESTEL?, Jared Katsiane
    [Etats-Unis, 2007, 3′]
    Estel passe le temps, avec ses amies. Demain, elle part en Irak.
  • WASSAT BAYROUT, Akram Zaatari & Rachad El-Jisr
    [Liban, 1992, 10′]
    Dans le décor surréel d’un Beyrouth en ruine, de jeunes garçons jouent à la guerre, mimant sans doute les gestes de leurs aînés.
  • 2000 WALLS (A SONG FOR JAYYOUS), Peter Snowdon
    [Palestine, 2006, 6′]
    Un soir d’été, sur la terrasse d’une famille de villageois Palestiniens, on chante des poèmes en hommage a la vie, et à la résistance.
  • BLACK & WHITE TRYPPS N°3, Ben Russell
    [Etats-Unis, 2007, 11′]
    Au son cathartique d’un concert de Lightning Bolt, groupe noise américain, s’agitent des adolescents aux corps transis. Comme un rite initiatique moderne, et primitif.
  • ALICE, Muriel Montini
    [France, 2009, 16′]
    Muriel Montini a réalisé un film qui s’appelle “Les jeux d’enfants”. Mais ici, point d’Alice à l’horizon.

Séance présentée par Maura McGuinness et Jérémy Gravayat, coordinateurs artistiques des Inattendus.