TOILES D’ETE 2010 – Projections gratuites en plein air à Lyon

C’est l’été ! Les Inattendus poursuivent leur voyage gratuit en plein air à travers les cinémas des trois mondes…
RDV à La Guillotière à Lyon (3ème et 7ème Ardt) du 25 juin au 19 juillet 2010 autour d’une programmation magique, populaire et exigeante !
TELECHARGEZ LE PROGRAMME ET LES INFORMATIONS PRATIQUES

  • Pique-nique à la Guill’
    Vendredi 25 juin 2010 à 22h

    Rue Félissent, Lyon 7ème
    (autour de l’Eglise Saint-André) Nanouk
    de Robert Flaherty

    (1922, NB, 53 min, 16mm)

    Quelque part dans l’Arctique canadien, une famille inuit vit au rythme des saisons. Le père, Nanouk, pêche le saumon, chasse le morse et le phoque, construit des igloos, fait du troc et dresse une meute de chiens. Une existence difficile et exigeante qui n’interdit cependant ni fantaisie, ni poésie, réunies dans le sourire de Nanouk.
    Nanouk fut vraiment le premier grand documentaire de l’histoire du cinéma. Son immense succès détermina l’essor du documentaire dans le monde entier et son influence fut considérable.

    Projection co-organisée avec L’Arche de Noé
    Infos : 04 78 58 29 66
    www.archedenoelyon.over-blog.com

    [Entrée libre]

  • Lundi 5 juillet 2010 à 22h
    Place Bahadourian, Lyon 3ème
    Gare centrale
    de Youssef Chahine

    (1958, NB, 85 min, VOSTF)
    Avec Hind Rostom, Farid Chawqui, Youssef Chahine, Hassan al Baroudi, Abdel Nadji

    Kenaoui, le crieur de journaux simplet et boiteux de la gare centrale du Caire, est amoureux de la vendeuse de limonade, Hanouna. Mais celle-ci est courtisée par un porteur de bagages, Abou Serib, le leader syndical, qu’elle doit épouser. Vivant de la vente occasionnelle de ses charmes et du commerce illicite de boissons au départ des trains, la belle Hanouna répond par de la moquerie aux avances de Kenaoui. Frustré, le vendeur de journaux décide de la tuer…

    Gare centrale est une fresque sociale originale pour l’époque, qui fit connaître Youssef Chahine dans le monde entier.

    [Entrée libre]

    Accès :
    Métro & Tram Guillotière
    Depuis la Place du Pont (Gabriel Péri), remonter la rue Moncey sur 100 mètres

  • La Guill’ en Fête
    Mardi 6 juillet 2010 à 22h

    Place Voltaire, Lyon 3èmeCiné-Concert

    Dans le cadre de l’événement « La Guill’ en Fête », une invitation au collectif de musiciens « Ceux qui font » à improviser sur une sélection de films courts issus du Festival Les Inattendus.

    Ciné-concert co-organisé avec le COEF-C et Ceux Qui Font
    Infos : 04 78 60 64 01
    www.salledesrancy.com
    www.trapettistes.com

    [Entrée libre]

  • Lundi 12 juillet 2010 à 22h
    Place Bahadourian, Lyon 3ème

    Yeelen (La lumière)
    de Souleymane Cissé

    (1984, Couleur, 105 min)
    Avec Kane Issakia, Sangare Aoua, Sanogo Niamento

    Au Mali, dans une société tribale, Nianankoro, un tout jeune homme, doit recevoir le savoir que les Bambaras se transmettent de génération en génération. Son père ne supporte pas de voir son fils devenir son égal, il est prêt à tuer l’enfant. Sa mère décide de l’éloigner. Nianankoro traverse le désert, affronte des dangers avant de retrouver son oncle. Celui-ci lui explique que l’affrontement avec son père est inévitable…

    [Entrée libre]

    Accès :
    Métro & Tram Guillotière
    Depuis la Place du Pont (Gabriel Péri), remonter la rue Moncey sur 100 mètres

  • Brin d’Guill’
    Vendredi 16 juillet 2010, à 22 h

    L’Îlot d’Amaranthes, Lyon 7ème
    (angle des rues S. Gryphe et Montesquieu)Not for sale
    de Yaël Bitton

    (2003, couleur, 65min, VOSTF)

    Chronique sur deux ans de la vie au Lower East Side de New York, quartier populaire devenu objet de désir des promoteurs immobiliers. Observant la disparition d’un mode de vie basée sur un certain partage, et l’arrivée de nouvelles populations, les habitants Portoricains racontent, se racontent, se souviennent. Le tissage des récits fait surgir les questions de l’exil, de l’appartenance, du chez soi.

    Projection co-organisée avec Brin d’Guill’
    www.brindguill.org

    « La projection d’un film sur l’Ilot Mazagran dans le cadre des festivités d’été est une première. Souhaitons qu’elle ne soit pas la dernière ! Elle est pour nous l’occasion de marquer l’importance de ce que nous pouvons désormais considérer comme une place, dont il serait légitime d’attribuer la naissance à Emmanuel Louisgrand avec l’Ilot des Amaranthes, repris aujourd’hui par l’association Brind’Guill : un espace à s’approprier, un jardin ouvert aux habitants du quartier qui depuis 2003 connût plusieurs transformations.

    Occuper un terrain vague jusqu’alors squatté par des voitures et susciter l’intérêt des habitants du quartier sur son devenir, tel avait été le propos initial d’Emmanuel Louisgrand . D’autres terrains de cette enclave du quartier de la Guillotière, issus comme le Jardin des Amaranthes, de démolitions d’immeubles, ont été investis par des jardins à l’initiative de l’Association du quartier BrinD’Guill.

    Mais l’investissement de ces espaces tels que nous les voyons aujourd’hui demeure temporaire ; le quartier de la Guillotière est en voie de restructuration ou tout au moins de transformation. Ce quartier, historiquement cosmopolite et populaire, terre d’accueil des immigrés tout au long de l’histoire de la rive gauche de Lyon, doit le rester et c’est à nous tous ses habitants à revendiquer le maintien de la vie qu’il a déjà et à la renforcer.

    C’est dans cette perspective que s’inscrit cette première projection dont le sujet ne peut que nous être sensible : «Not for sale», c’est le vécu par ses habitants de la transformation d’un quartier porto-ricain de New-York dans les années 2000.
    Sa projection en ce lieu est le fruit d’une collaboration entre Brind’Guill et les Inattendus, association de pratique et de promotion d’un cinéma indépendant en résidence à la Guillotière,investie dans différents projets autour de la mémoire du quartier et des migrations. » Brind’Guill’.

    [Entrée libre]

  • Lundi 19 juillet 2010 à 22h
    Place Bahadourian, Lyon 3ème

    Changement au village (Gamperaliya)
    de Lester James Peries

    (1965, NB, 105 min, VOSTF)
    Avec Punya Heendeniya, Henry Jayasena, Gamini Fonseka

    Amoureuse de l’instituteur, une jeune femme est contrainte par sa famille d’épouser un riche héritier, dont elle finit par se prendre d’affection. Mais le déclin de la petite bourgeoisie rurale est tel que celui-ci doit bientôt quitter le village pour chercher du travail. Il disparaît. Entre-temps, après avoir fait fortune à Colombo, l’instituteur éconduit retourne au village, et épouse la jeune veuve. Mais le souvenir du premier mari vient hanter le couple.

    Aux coté de Satyajit Ray et Guru Dutt, un artiste majeur de cette région du monde, à redécouvrir, qui propose ici l’adaptation d’un des romans les plus célèbres de la littérature cinghalaise.

    [Entrée libre]

    Accès :
    Métro & Tram Guillotière
    Depuis la Place du Pont (Gabriel Péri), remonter la rue Moncey sur 100 mètres

TELECHARGEZ LE PROGRAMME ET LES INFORMATIONS PRATIQUES

« Toiles d’été » a été organisé avec le soutien de
la DRAC Rhône-Alpes, de la Région Rhône-Alpes et de la Ville de Lyon dans le cadre de « Tout l’monde dehors ! »

3 Comments

  1. Toiles d’été : Projections gratuites en plein air à Lyon du 25 juin au 19 juillet | Blog de l'école de cinéma ARFIS
    %A %e %B %Y

    […] [Entrée Libre | Tout Public] Accès : Métro/Tram Guillotière Plus d’Infos : 04.78.61.71.18 TOILES d’ETE […]

  2. Brève – Toiles d’été à Lyon : Josefine
    %A %e %B %Y

    […] Toutes les infos sur le site Les Inattendus […]

  3. Festival Les Inattendus 2010 - Hors les Murs : ciné-concert | Festival Les Inattendus
    %A %e %B %Y

    […] toute la programmation de Toiles d’été ICI ! […]