pf_cinemascope

Cet été, on vous invite à des projections de cinéma gratuites, en plein air et en grand format, avec quatre films réalisés en CinémaScope que vous pourrez (re)découvrir dans des conditions exceptionnelles, sur (très) grand écran et pour trois d’entre eux, en pellicule 35mm !

Nous embarquerons pour un voyage cinématographique incroyable autour du monde, du bush australien (10 CANOËS, 150 LANCES et 3 ÉPOUSES) aux grandes étendues de l’Arizona (ELECTRA GLIDE IN BLUE) et de la campagne bourguignonne (LE COUSIN JULES) aux montagnes enneigées du Japon (GOYOKIN, L’OR DU SHOGUN). Au gré des séances, il s’agira aussi d’emprunter des chemins atypiques au travers des différents genres cinématographiques : un film d’aventure en forme de conte aborigène, un Chambara (film de sabres en costumes) mélancolique, un documentaire rural contemplatif et un road-movie aux velléités de western.

 

 

Lundi 3 juillet à 22h00 | Place Bahadourian (3ème) 

10 CANOËS, 150 LANCES ET 3 ÉPOUSES

(Ten canoes) | Rolf de Heer | 2006 | 1h31 | Australie | VOSTF | Projeté en 35mm

En Australie, le jeune Dayindi convoite l’une des trois femmes de son frère aîné, Ridjimaril, menaçant ainsi la loi tribale. Afin de le ramener dans le droit chemin, le vieux Minygululu lui raconte une légende ancestrale d’amours interdites, d’enlèvement, de sorcellerie et de vengeance qui tourne mal. Rolf de Heer nous fait pénétrer dans la culture des aborigènes à travers un récit d’aventures au ton rare, plein de sagesse, d’humour et de vie. Une fable originale et des paysages à couper le souffle. Par le réalisateur du film culte BAD BOY BUBBY.

.

Le lundi 10 Juillet à 22h00 | Place Voltaire (3ème)

GOYOKIN, L’OR DU SHOGUN

(Goyōkin) | Hideo Gosha | 1969 | 2h04 | Japon | VOSTF | Projeté en 35mm

LADYSNOW3

Horrifié par un massacre de pêcheurs ordonné par son beau-frère, un chef samouraï a quitté son clan pour devenir forain. Trois ans après, il revient dans son fief pour empêcher un nouveau carnage. Les superbes combats se succèdent dans des éléments différents (feu, neige, eau) composant une anthologie du duel au sabre. Une œuvre funèbre, désespérée, qui en voulant donner le coup de grâce au Chambara s’inscrit pourtant parmi les plus belles réussites du genre.

 

.

Le lundi 17 juillet à 22h00 | Esplanade Nelson Mandela (3ème)

LE COUSIN JULES

Dominique Benicheti | 1973 | 1h31 | France | VF | Projeté en DCP

Portrait poétique et contemplatif d’un forgeron bourguignon qui travaille inlassablement le métal dans son atelier. Sa femme Félicie, quant à elle, accomplit les mille tâches quotidiennes de la ferme et le rejoint parfois pour prendre le café dans la forge.

Tourné sur 5 ans en Techniscope et en stéréo, ce documentaire nous fait partager le quotidien d’un couple au tournant des années 1960-70. L’utilisation du format large magnifie les paysages ruraux et la précision des cadres révèle la beauté des espaces intérieurs (la maison et l’atelier) dans lesquels la vie suit son cours, rythmée par les petits rituels immuables.

.

Le lundi 24 juillet à 22h00 | Place Jean Jaurès (7ème) 

ELECTRA GLIDE IN BLUE

James William Guercio | 1973 | 1h54 | USA | VOSTF | Projeté en 35mm

EGIB2

Dans un coin perdu de l’Arizona, John, motard de la brigade routière, rêve de devenir détective. Premier arrivé sur les lieux de ce qui paraît être un suicide, il met ses théories en pratique et se convainc d’être face à un meurtre. L’inspecteur Poole de la section criminelle, lui donne raison et le prend sous son aile pour élucider cette affaire. Entre road-movie, western et enquête policière, le film brosse avec ironie le portrait d’une Amérique déboussolée, partagée entre l’essoufflement de la contre-culture et la corruption des valeurs conservatrices.

 

.

Les lundis 03, 10, 17 et 24 juillet 2017 | Entrée libre | Sans réservation

 

contact@inattendus.com

Les séances sont organisées dans le cadre du festival Tout L’Monde Dehors !